FR
EN
Menu

Quand l'art fleure bon le printemps

"Jardins" au Grand Palais & "Pissaro à Éragny. La Nature Retrouvée", au Musée du Luxembourg

Publié le 30/03/2017

"Jardins" jusqu'au 24 juillet 2017, Grand Palais

A l'occasion d'une exposition des plus bucoliques, le Grand Palais entraîne amateurs d'art en herbe et confirmés dans une promenade aux allures de pastorale...

De jardins secrets en parcs royaux et de Monet à Jean-Michel Othoniel, les artistes d'hier et d'aujourd'hui livrent leurs visions de la nature au Grand Palais.

 

"La Grotta azzurra", Jean-Michel Othoniel

 

Au fil de l'exposition s'écrit l'histoire de la représentation de la nature avec notamment à l'entrée, de sublimes herbiers tel que celui de Rousseau réalisé en 1770 ou encore "L'herbier des tranchées" composé de plantes envoyées du front par les "Poilus". Le jardin prend ensuite un peu de hauteur et de volume avec de somptueuses sculptures en verre de fleurs, de fruits et de légumes commandées par le Musée botanique d’Harvard  ou encore d'étincelantes pièces de haute joaillerie figurant quelque colibri ou plante de la maison Cartier.

Le jardinier et ses ustensiles font leur apparition un peu plus loin, sur une étagère au-dessus de l'installation contemporaine de l'artiste belge Johan Creten, l'arrosoir se décline ici à travers les âges jusqu'au plus ancien jamais répertorié en France.

L'histoire et le parcours se poursuivent autour de l'évolution du jardin de la Renaissance à aujourd'hui avec des flous (très) artistiques de Gehrard Richter, "Les pots de fleurs" du XIXème de Cézanne ou encore "Le parterre de marguerites" de Caillebotte sur lequel les visiteurs rêvent de s'alanguir en attendant l'été...

 

 

"Pissarro à Éragny. La Nature Retrouvée" jusqu’au 9 juillet 2017, Musée du Luxembourg.

Première grande rétrospective parisienne consacrée à Camille Pissarro depuis 1981, l'exposition "Pissarro à Éragny" révèle les oeuvres que le "père de l'impressionisme" réalisa au cours des deux dernières décennies de sa vie alors qu'il s'était installé avec sa compagne et ses huit enfants dans le village d'Éragny-sur-Epte en 1884.

 

"Fenaison à Éragny", Camille Pissarro

 

Ce désir de renouer avec la terre, de vivre une vie simple loin du monde, le peintre le comble en s'installant dans une maison de campagne dont l'extraordinaire vue correspond en tout point à l'utopie qu'il s'en faisait...

Sous le pinceau de Pissarro naît notamment la toile de la "Fenaison à Éragny" où de simples meules de foin révèlent toute la palette des tons chamarrés de l'été. A chaque saison son émerveillement, l'artiste ne se lasse pas d'illustrer à renforts de teintes éclatantes les quatre saisons à travers ce panorama de la vie champêtre et du monde agricole. Les paysannes dévoilent une cheville gracieuse en baignant leurs pieds dans un frais cours d'eau quand les paysans tournent leurs visages vers le soleil. 

De vallons en prés et d'images bucoliques en tableaux rustiques, Pissarro saisit la grâce et la beauté de chaque instant dans une oeuvre à contempler lentement...

 

 

 

Offrez la carte culturelle

Thumb e9b7322958aa70c0
Jeudi 7 juillet à 18h30
Un vol direct pour Barcelone
Votre visio-conférence sur l’architecte Gaudí
RESERVER
Thumb 8082fb61e65371a9
Jeudi 7 juillet à 19h30
Un concert aux allures HIP-HOP pour le Festival Days Off
À La Cité de la musique - Philharmonie de Paris
RESERVER
Thumb 36bde8461c66b806
Samedi 9 juillet à 11h30
Balade Olfactive CultureSecrets dans les rues de Paris !
Redécouvrez le pouvoir des odeurs lors d’une balade unique avec Diane Thalheimer, Olfactive Profiler et fondatrice de ProfileBy
RESERVER

À LIRE AUSSI

samuel-fosso-photographie-culturesecrets
Photographie
Samuel Fosso, le photographe excentrique
Des auto-portraits engagés
Exposé à la MEP jusqu’au 13 mars, Samuel Fosso incarne toutes sortes de personnages pour détruire les stéréotypes. Du ludique au politique, il revêt le style et le visage de grandes figures existantes ou fantasmées. Mais ne lui parlez pas de déguisement !
Estampes-japonaises-neige-noel-art-culture-secrets
Hiver
L’hiver à l’époque Edo
Les paysages enneigés des estampes japonaises
Lorsqu’on pense au Japon, on a tendance à imaginer des paysages printaniers avec des cerisiers en fleurs. Toutefois, il existe de nombreuses estampes de la période Edo qui montrent la campagne japonaise ou la ville de Tokyo recouvertes d'un pittoresque duvet de neige.
Pieter-Bruegel-Paysage-neige-art-peinture
Hiver
L’or blanc des artistes
Des représentations toutes personnelles de la neige
L’hiver est officiellement installé mais il y a une chose que l’on attend… la neige ! Elle n’est pas encore au rendez-vous dans les rues de la capitale, on a donc décidé de vous en donner un avant goût.