FR
EN
Menu

Dans les secrets des toiles #4

L'hiver dans l'oeil de Friedrich

Publié le 15/12/2020

Brrr ! Il fait froid non ? Winter is coming... Prenez une bonne couverture car l’article qui suit ne va pas vous réchauffer. Aujourd’hui on vous parle d’un des maîtres de la peinture romantique : Caspar David Friedrich.

Outre le destin tragique de ce peintre, Friedrich est connu pour son approche de la nature, perçue comme œuvre de Dieu et où ce dernier se manifeste, jusque “dans le moindre grain de sable”. Ses toiles invitent à la méditation et à la contemplation mais s’il est l’un des maîtres incontestés de la peinture romantique, c’est avant tout parce que ses toiles nous transmettent une intériorité bouleversante. 




Paysage d’hiver, 1811

 


Ce qu’il faut tout d’abord noter chez ce peintre, c’est l’omniprésence du divin dans la nature et dans la vie de l’homme. On remarquera ici la correspondance entre cette église qui s’élève au loin et les arbres du premier plan. De même, malgré le froid et la neige, on distingue un homme qui a abandonné ses béquilles pour prier devant un Christ qui s’élève au milieu de nulle part. Peut-être demande-t-il sa guérison ? Là n’est pas le sujet. Friedrich représente la piété de l’homme face au divin, le tout ancré dans sa croyance profonde que la nature est entièrement animée par cette puissance surnaturelle. C’est ainsi que l’homme se distingue à peine sur la toile. Sa taille est considérablement réduite par rapport au sapin, ce qui importe ici c’est la nature, l'œuvre supérieure. 




Moine dans la neige, 1808 

 


Découvrons à présent cette autre toile encore plus sombre. Nous pouvons d'abord être frappés par la profonde solitude qui se dégage du lieu dépeint. La nature représentée est figée, voire morte, mais la construction humaine, elle aussi, est laissée à l’abandon. On reconnaît les ruines d’une ancienne église. Au premier plan, on distingue un homme, marchant dans ce paysage dépeuplé. Le titre de la toile nous apprend qu’il s’agit d’un moine. Encore une fois, le sujet religieux est au centre de l'œuvre. La nature ici est représentée de manière dramatique, un voile de brume semble par ailleurs recouvrir l'arrière-plan, exagérant ainsi la présence des éléments du premier plan. L’arbre, qui s’élève seul dans ce paysage témoigne non pas d’une mort de la nature, qui signifierait par extension une mort du divin. Au contraire, ce paysage est créé par le peintre pour générer une idée de sublime dans les conditions extrêmes, pour montrer que l’homme évolue dans un univers plus fort et plus grand que lui.


 


Cimetière de couvent sous la neige, 1817-1819


On retrouve ici la même dramatisation romantique que sur la toile précédente. La procession de moines - reconnaissables à leur habit sombre - s’avance dans cette autre église en ruine, qui apparaît pourtant comme étant très lumineuse. Les alentours se confondent entre les croix du cimetière et les arbres morts. Encore une fois on peut voir une correspondance entre les croix, signes religieux et les arbres morts, qui à l’instar des pierres tombales marque par leur présence un endroit où la vie a été remplacée par la mort. Néanmoins à la différence des autres toiles, le ciel est plus dégagé, l’église est plus lumineuse, la procession de moines donne davantage de vie à la toile, cela pourrait indiquer par exemple que nous sommes à la fin de l’hiver. De même, on la distingue difficilement, mais au cœur de l’église se dresse une croix dans l’axe de la perspective, très lumineuse elle aussi, comme un symbole de renaissance. 


 


La mer de glace, 1824


 

Enfin, terminons notre étude de Friedrich avec cette magnifique toile encore une fois profondément dramatique. Familier des paysages nordiques, notamment à travers ses voyages au Danemark, Friedrich a, semble-t-il, pu observer cette mer de glace. Ce qui impressionne ici c’est bien entendu ce monticule central qui semble s’élever vers le ciel. A la base on remarque la coque d’un navire pris au piège dans la glace. De même sur la gauche, des morceaux de bois nous indiquent qu’un autre bateau a déjà sombré corps et âme dans cette mer glacée. Friedrich reprend ici le thème de la supériorité de la nature, œuvre de Dieu sur la volonté de l’homme. Le symbole est fort : la création humaine est prise au piège de la volonté divine. 


 

Friedrich est assurément un maître du romantisme, de ce mélange entre nature divine et nature humaine qui régit le monde. Ses toiles glacées nous plongent dans des univers mélancoliques et déserts, mais là où nous voyons le vide, Friedrich y voit l’omniprésence de Dieu. Chez Friedrich il n’y a pas de solitude, et pourtant nous nous y sentons si seuls. 



Pour en savoir plus sur la vie du peintre :

Beaux-Arts Magazine

Offrez la carte culturelle

Thumb d22a07ec6ba4960e
Mercredi 6 novembre à 19h
Soirée privée avec un expert autour de la vente Art Contemporain Africain
PIASA
RESERVER
Thumb ed911f71dc978000
Jeudi 31 octobre à partir de 17h
Musique : Invitation au Pitchfork Music Festival Paris
Grande Halle de la Villette
RESERVER
Thumb ea8dda1b6df89ba3
Jeudi 14 novembre à 18h30
Visite guidée : “Des Effluves et des Oeuvres”
L’exposition contée en odeurs et en couleurs
RESERVER

À LIRE AUSSI

photographie-culturesecrets
Photographie
Votre virée photographique dans Paris
En chair et en os !
CultureSecrets vous propose un cycle dédié à la photographie ! Retrouvez nos visites guidées en partenariat avec Photo Days et nos vidéos rencontres avec le célèbre Gérard Uféras.
culturesecrets-alademande-contenuculturel-images
Web
CultureSecrets à la demande
Vivez la culture quand vous en avez envie
Profitez de notre nouveau service CultureSecrets à la demande pour découvrir nos visites et nos rencontres exclusives. Apprenez la photographie grâce aux conseils de Gérard Uféras, découvrez les coulisses de l'Athénée, ou vivez la vie d'artiste avec le récit du célèbre street-artiste parisien Jordane Saget !
reveillon-cinema-chambord-versailles-arte-culturesecrets-image
Activités
Pour finir l'année en douceur
Restez occupés entre les fêtes
Les repas de Noël terminés, le calme revient et vous avez à nouveau du temps pour quelques activités culturelles ? Nous avons tout prévu !