Entretien avec l'écrivain Bernard Werber

Plutôt chat ou fourmi ?

Publié le 21/02/2017

En novembre dernier, les membres de CultureSecrets rencontraient lors d'une soirée privée l'un des romanciers les plus lus en France et à travers le monde. L'occasion pour Bernard Werber, auteur-culte du best-seller "Les fourmis" de nous parler littérature, hypnose et avenir de l'humanité... Rien que ça ! 

Commençons avec une question à laquelle vous ne couperez pas lors de la promotion de votre nouveau roman "Demain les chats". Êtes-vous plutôt une fourmi ou un chat ?

 

Je ne suis ni chat, ni fourmi car ce qui m'intéresse chez les animaux c'est ce en quoi ils diffèrent des humains. Il y a néanmoins des fourmis paresseuses, droguées ou encore alcooliques. En tout cas, je suis plus chat que chien car ce qui m'intrigue c'est leur caractère mystérieux.

 

Êtes-vous, à l'instar de l'héroïne de votre roman, "le servant" de votre chatte Domino ?

 

Je suis arrivée à prendre le contrôle de Domino lorsque le vétérinaire m'a dit que si je continuais à la nourrir autant elle deviendrait obèse et aveugle. J'ai donc réduit sa nourriture à trois poignées de croquettes quotidiennes et c'est à ce moment précis que je suis un peu devenu le maître.

 

Après le cycle des aventuriers de la science, des anges, des dieux et la trilogie des fourmis, ce roman ouvre t'il le cycle des chats ? 

 

Je ne sais pas encore car quand j'écris, j'envoie un message à la communauté de mes lecteurs qui me dit, à travers les réseaux sociaux notamment, si ça leur plaît ou non. A l'époque de sa sortie "Les Thanatonautes" n'avait pas du tout marché et cinq ans plus tard les lecteurs m'ont dit que c'était leur livre préféré, j'ai donc écrit la suite. J'essaie de créer une envie et de la satisfaire mais il faut que ça m'amuse car je relis l'histoire tant de fois que je ne pourrais pas faire une commande d'éditeur ou de lecteur. Il faut que ça ait du sens, que j'y crois.

 

Dans votre roman, vous évoquez l'actualité et notamment le terrorisme... La chatte Bastet rêve de créer un ronronnement qui apaiserait l'humanité. Le monde tournerait-il plus rond si les terroristes s'essayaient à la "ronronthérapie" ? 

 

(rires) Plus ronron oui! Le terrorisme est une sorte d'éruption d'agressivité qui touche l'espèce et qui s'est cristallisée autour de la religion. Cela m'a intéressé d'en parler car c'est le problème actuel et je ne voulais pas me défiler.  Je voulais toutefois offrir un regard neutre parce que tout le monde a l'impression de détenir la vérité contre l'autre camp. Cela m'amusait d'avoir l'avis d'un chat car, dès le moment où un animal voit une espèce qui s'entretue gratuitement il doit juste se dire " Soit ils sont devenus stupides, soit ils sont condamnés". C'est en tout cas ce que je me dis lorsque je vois des jeunes qui ont pour seul espoir de tuer le plus de gens possible autour d'eux... Il y a un problème plus profond auquel il faut réfléchir.

 

Comment avez-vous été initié à l'hypnose et comment influence t'elle votre travail ? 

 

J'étais en dédicace à Bordeaux et mon voisin de stand venait de faire un livre sur l'hypnose. Je lui ai alors demandé si ça l'ennuierait de me former parce que mon expérience journalistique fait que je m'intéresse à tout. Il m'a donc appris à hypnotiser... A mon avis cela ne marche que sur 20% des personnes, celle qui ont très envie que ça marche et qui aiment être dirigées. Lorsque je fais des séances de relaxation poussée, je demande juste aux spectateurs avec qui ça ne marche pas de ne pas déranger les autres afin qu'ils puissent profiter de l'expérience. A la fin, je leur demande de raconter ce qu'ils ont vécu parce que je leur propose un voyage dans un endroit extraordinaire. Je ne leur demande pas de faire le chien ou de se mettre tout nu.

 

Que recommandez-vous pour influer de manière positive sur le sommeil et donc le subconscient, l'auto-hypnose ou les chats ?

 

(Rires) Il est certain que les propriétaires de chats sont plus apaisés. Maintenant ce n'est pas non plus un remède, ça ne remplace pas l'aspirine! Avec l'hypnose, l'idée est d'aider les gens à  relativiser. Il ne s'agit pas d'être indifférent au monde mais si l'on se retrouve dans une situation pénible, rien ne sert de s'accabler. Selon moi le meilleur moyen de surmonter son stress ou une dépression passe par un déplacement géographique. Le voyage est salvateur.

 

A ce sujet, à qui recommanderiez-vous votre ouvrage "Le livre du voyage" ?

 

Je le conseillerais à toute personne qui aimerait créer ex nihilo. La plupart des métiers consiste à reproduire des traditions, un savoir-faire, une éducation, ce travail peut donc être fait par quelqu'un d'autre. "Le livre du voyage" peut profiter aux gens qui ont la chance de faire des métiers dans lesquels ils doivent trouver des idées personnelles car il leur permet de découvrir leur propre créativité. Je trouve que l'école ne transmet pas aux jeunes l'idée qu'ils ont la capacité de créer des choses à partir de rien. Ce qui est transmis c'est: "Apprenez les maths, si vous voulez être comptable"...

 

Vous notez vos rêves... Pouvez-vous nous raconter le dernier ?

 

Je les note chaque matin sur mon téléphone alors je vais vous lire le dernier: "On doit passer par un souterrain qui mène entre deux hôtels et il y a un ascenseur qui n'a que deux boutons, le trois et le six.  Le trois correspond au rez-de-chaussée et le six, au sous-sol. Je sais que quand je vais passer par ce souterrain je vais aboutir à Notre-dame de Paris où il est projeté sur le parvis le film "Notre-Dame de Paris" avec Gina Lollobrigida.  Un prêtre vient alors me voir pour me dire "Vous verrez un jour ils transformeront l'église en salle de cinéma, ça serait quand même dommage que la culture remplace la religion".

 

 

Si vous n'aviez plus qu'un livre à lire tout au long de votre vie, quel serait-il ?

 

Le "Tao te king" de Lao Tseu. Quand j'ai lu ce livre pour la première fois j'ai réalisé qu'il y avait là toutes les questions que je me poserais toute ma vie. D'ailleurs la première phrase est la suivante "Celui qui pense avoir compris le Tao te king n'a rien compris".

 

Dans votre roman, le siamois du voisin, Pythagore, a un "troisième oeil", une prise USB branchée sur sa tête afin de comprendre l'humanité et l'univers tout entier, pensez-vous que le progrès passe par les nouvelles technologies ?

 

Les technologies nous ont semblé être la solution et je pense que c'est à nouveau à elles de nous sortir de la pollution, des irradiations, etc... Pour moi, il existe un futur de la technologie qui serait une technologie invisible. On rentre dans une pièce, on parle et tout interragit. Plus de boutons, plus de machines qui fument...

 

Cela ne passerait pas également par un éveil des consciences ?

Si absolument, un mélange du vivant et de l'électronique.

 

Qui restera t'il selon vous après nous, les fourmis, les chats ou les micros- humains que vous évoquiez dans votre roman paru en 2013 ?

 

Soit nous arrivons à quitter la terre pour coloniser une autre planète, soit nous devons compter sur une mutation de l'homme dans sa forme. Notre forme actuelle est une forme intermédiaire.

Pour moi, l'évolution passe par trois voies: plus petit, plus féminin, plus social.  Cette voie nous est montrée par les fourmis car elles sont là depuis 120 millions d'années contre trois millions seulement pour l'homme. Les premières fourmis ressemblaient aux hommes et elles ont progressivement fait le choix de se diriger vers de grandes cités donc d'être plus sociales, de féminisation (les mâles ne représentent que 10% dans une société de fourmis rouges) et enfin, de réduire de taille. 

Offrez le PassPremium
Vos 4 sorties culturelles au choix chaque mois pour seulement 29,00 €

Thumb 2be312a6175bd0c5
Mercredi 25 Septembre à 19h
Spectacle vivant : “Les Chatouilles” - 25/09
Scène Libre - Théâtre Libre
RESERVER
Thumb fcc4120b532412e9
Jeudi 26 Septembre à 20h
Spectacle humoristique : Lola Dubini - 26/09
Sentier des Halles
RESERVER
Thumb 872fd57fe1da7b1f
Jusqu'au 12 janvier 2020
Laissez-passer : “Moderne Maharaja, un mécène des années 30”
Musée des Arts Décoratifs
RESERVER

À LIRE AUSSI

secrets-de-josephine-citeco-cite-de-l-economie-musee-ludique
MUSEE
Citéco - Cité de l'économie
Musée interactif et ludique
Chaque semaine, Joséphine vous présente son coup de coeur insolite et secret. Balade, concert, exposition, chaque quartier de la capitale recèle de trésors méconnus qui vous permettront de redécouvrir Paris et ses mystères...
secretsdejosephine-journeeseuropeensdupatrimoine-2019-coupsdecoeurinsolites
PATRIMOINE
Journées Européennes du Patrimoine 2019
Coups de coeur insolites à Paris
Chaque semaine, Joséphine vous présente son coup de coeur insolite et secret. Balade, concert, exposition, chaque quartier de la capitale recèle de trésors méconnus qui vous permettront de redécouvrir Paris et ses mystères...
secretsdejosephine-poissonlune-palaisdelaportedoree-insolite
EPHEMERE
Le Poisson-lune
Le village aux Mille et Une surprises
Chaque semaine, Joséphine vous présente son coup de coeur insolite et secret. Balade, concert, exposition, chaque quartier de la capitale recèle de trésors méconnus qui vous permettront de redécouvrir Paris et ses mystères...