Art Paris Art Fair 2018

Une nouvelle édition au sommet de l'art

Publié le 27/02/2018

 

A l'occasion du vingtième anniversaire de Art Paris Art Fair, l'incontournable foire consacrée à l'art moderne et contemporain recevra 142 galeries de 73 pays afin de révéler la richesse de la scène artistique internationale. Guillaume Piens, commissaire général d'Art Paris, nous confie sa vision et les temps forts de cette nouvelle édition... Rencontre. 

 

 

Guillaume Piens, commissaire général de Art Paris Art Fair © Art Paris Art Fair

 

 

  • Comment l'idée de créer Art Paris Art fair est-elle née ?

 

L’idée d’origine d’Art Paris était de soutenir le marché français face à la FIAC dont la sélection internationale laissait peu de place aux galeries françaises...

 

  • Pouvez-nous parler du concept de cet évènement ?

 

Il y a eu différentes évolutions d’Art Paris. Tout d’abord, une foire off pendant la FIAC de 1999 à 2005, puis l’installation décisive au Grand Palais à partir de 2006 sur des dates de printemps en contrepoint de la FIAC en automne, et enfin l’arrivée en 2012 d’une nouvelle équipe et une refonte totale de la foire, rebaptisée Art Paris Art Fair, avec une nouvelle orientation artistique.

Le concept poursuivi depuis 2012 est celui du « régionalisme cosmopolite » : l’idée d’une exploration régionale des scènes artistiques européennes de l’après-guerre à nos jours tout en donnant une vraie place aux nouveaux horizons de la création internationale qu’ils viennent d’Asie, de Russie, d’Afrique, d'Amérique latine ou du Moyen-Orient.

 

  • Pourquoi cet évènement est-il devenu incontournable selon vous ?

 

Son approche thématique et ses invitations successives à des scènes peu ou pas représentées à Paris comme par exemple l’Afrique en 2017 attirent de plus en plus l’attention et suscitent un véritable engouement du public et des professionnels de l’art.

Art Paris Art Fair ose en général montrer des choses que l’on voit peu ailleurs et s’est forgée au fil des éditions depuis 2012 la réputation d’être un événement qui favorise la découverte tout en défendant des galeries qui ont une ligne esthétique singulière.

 

 

"L'oiseau voyelle", Arthur Aeschbacher © Art Paris Art Fair

 

 

  • Comment se déroule la sélection des exposants d'Art Paris Art Fair ?

 

La sélection est opérée par un comité composé à la fois de galeristes comme Diane Lahumière, Carina Andres Thalman, Alain Chiglien et de collectionneurs comme Marie-Ange Moulonguet ou Jean François Keller. Cependant, cette sélection est nourrie par un intense travail de prospection de l’équipe d’Art Paris Art Fair qui effectue une vingtaine de voyages par an et rencontre les galeries une à une chez elles en Europe et à l’international.

 

  • Art Paris Art Fair fêtera cette année son vingtième anniversaire, quels sont les objectifs de cette édition ?

 

Ils sont multiples mais il s’agira essentiellement d’affirmer la place d’Art Paris Art Fair comme le rendez-vous majeur de l’art moderne et contemporain à Paris au printemps et de consolider les acquis d’un travail long et intense de réinvention de la foire entrepris depuis 2012.

 

  • Quels seront les temps phares de cette nouvelle édition ?

 

Outre l’invitation à la Suisse avec un riche programme et la section solo-show avec un nombre record de 36 expositions monographiques, nous avons développé, à l’occasion des 20 ans du Salon, un thème spécifique intitulé « un regard sur la scène française » avec le commissaire d’exposition et critique d’art François Piron.

Celui-ci a opéré une sélection de 20 artistes parmi les projets des galeries participantes. C’est un choix subjectif sur la scène française qui met en avant des figures singulières des années 1960 à nos jours, figures qui se sont tenues en indépendance, voire en marge de l'histoire dominante comme Hessie (Galerie Lefebvre), artiste féministe avant l’heure, Frédéric Pardo (Galerie Loevenbruck), Dandy du Paris psychédélique des années 1970 ou Blek le Rat (Galerie Ange Basso), pionner de l’art urbain dans les années 1980.

 

 

"The Dead Sea", Henni Alftan © Art Paris Art Fair

 

 

  • Pourquoi avoir décidé de mettre la Suisse à l'honneur cette année ?

 

La Suisse est à la croisée de toutes les traditions européennes puisqu’on y retrouve à la fois les cultures françaises, latines et  germaniques. Dans ses composantes, c’est un pays régionaliste, avec des cantons et des villes très différentes et très autonomes dans leur façon de fonctionner. Mettre la Suisse à l’honneur, c’est être en accord avec la vocation d’Art Paris Art Fair, celle de mettre en valeur la création des différentes régions de l’Europe et de se distinguer ainsi de la FIAC, davantage tournée vers le marché anglo-saxon.

 

  • Quelle place les galeries émergentes ont-elles au sein d'Art Paris Art Fair ?

 

Art Paris Art Fair, dont la vocation est celle d’être une foire orientée vers la découverte, accorde naturellement une place importante aux galeries émergentes. C’est d’ailleurs ce qui a conduit à la création en 2013 du secteur «Promesses », dédié aux galeries de moins de six ans d’existence. Celles-ci bénéficient d’une aide financière de la foire couvrant 50% des frais du stand.

 

  • Pouvez-vous nous confier quelques noms d'artistes à suivre ?

 

Il est toujours difficile de faire des choix parmi les 144 galeries exposantes mais je pourrais citer entre autres Vincent Gicquel, un jeune artiste français présenté en solo show par Thomas Bernard Cortex Athletico dont la peinture évoque le tragi-comique de l’existence humaine. Il y a également les collages du néerlandais Boris Tellegen à la Galerie Backslash dont on a pu voir le travail à la fondation Cartier en 2009 et plus récemment au Palais de Tokyo. Du côté Suisse, je recommande le photographe Mathieu Gafsou, né en 1981 et auteur d’un travail sur la ville de naissance du Corbusier qui sera présenté par la Galerie Eric Mouchet , ainsi que les installations et sculptures de Caroline Tapernoux qui donnent à voir l’invisible et l’immatériel à la Point To Point Galerie, mais également Christoph Rütimann (présenté par la galerie Mai 36 de Zurich) qui réalisera sur l’un des murs de la Nef la composition photographique all over de onze mètres de long.

 

 

"Untitled", Vincent Gicquel © Art Paris Art Fair

 

 

 

Offrez le PassPremium
Vos 4 sorties culturelles au choix chaque mois pour seulement 29,00 €

Thumb 38810ca153c1c255
Vendredi 18 octobre à partir de 17h
Invitation Jour : MaMA Festival - 18/10
Décibels, décibels
RESERVER
Thumb 006f32bf281c5ba6
Du 17 au 20 octobre
Pass VIP : Outsider Art Fair
Atelier Richelieu
RESERVER
Thumb a20fdb79b865ad17
Jeudi 24 Octobre à 19h
Visite privée Expo “Marie-Antoinette, métamorphoses d’une image”
La Conciergerie
RESERVER

À LIRE AUSSI

secretsdejosephine-yiaartfair-2019-artcontemporain
FOIRE
YIA ART FAIR 2019
Automne de l’art contemporain
Chaque semaine, Joséphine vous présente son coup de coeur insolite et secret. Balade, concert, exposition, chaque quartier de la capitale recèle de trésors méconnus qui vous permettront de redécouvrir Paris et ses mystères...
secretsdejosephine-parcours-fiac2019-noscoupsdecoeur
FOIRE
Foire d’art : FIAC 2019
Le point galerie
Chaque semaine, Joséphine vous présente son coup de coeur insolite et secret. Balade, concert, exposition, chaque quartier de la capitale recèle de trésors méconnus qui vous permettront de redécouvrir Paris et ses mystères...
secrets-de-josephine-fiac-horslesmurs-selection-parcours-insolite
FOIRE
FIAC 2019 : Hors les Murs
Chasse aux trésors
Chaque semaine, Joséphine vous présente son coup de coeur insolite et secret. Balade, concert, exposition, chaque quartier de la capitale recèle de trésors méconnus qui vous permettront de redécouvrir Paris et ses mystères...