Sur la table de chevet du libraire (tome II)

Guillaume le Douarin de "L'écume des pages"

Publié le 10/05/2017

 

 

 

"La vie secrète des arbres", Peter Wohlleben. Editions des Arènes. 272 pages. 20,90 euros

 

Ce livre est un phénomène de librairie dont le propos et le succès m'intriguaient énormément. Je me suis donc plongé dedans et j'ai découvert un texte à la fois étonnant et captivant. Son auteur, Peter Wohlleben, avait au départ une vision un peu industrielle de la forêt puis, en commençant à l'observer autrement, il est devenu "forestier". Il s'est alors mis à employer des méthodes ancestrales de préservation de la forêt afin d'écrire l'histoire des arbres.

Ce qui est fascinant c'est que l'on peut faire un parallèle avec la vie humaine car il a constaté que les arbres s'entraident. Si l'un d'eux est en difficulté par exemple, ses congénères lui transmettent de la sève à travers un système très élaboré de racines. Il évoque par ailleurs une femme qui étudie les sons des arbres et leur mode de communication. Il ne s'agit pas d'un manuel mais d'un superbe témoignage qui établit un parallèle saisissant entre les arbres et les hommes. La conclusion mène à comprendre que si l'humanité observait plus la nature, elle s'en trouverait enrichie...

 

 

"La marche royale" d'Andreas Latzko. Editions La dernière goutte. 63 pages. 10 euros

 

C'est un roman édité par une maison que j'aime particulièrement car elle publie peu mais exclusivement de bons textes. Bien que méconnu, Andreas Latzko était un auteur de la fin du XIXème,  ami de Romain Rolland et de Stefan Zweig. Dans l'esprit on pourrait d'ailleurs comparer cette "Marche royale", sorte de grande nouvelle condensée, aux courts textes de Zweig dans cette façon qu'elle a de sonder et de décortiquer l'âme humaine...

C'est l'histoire de deux hommes qui ont connu la guerre et qui se reconnaissent, tous deux abîmés par les combats. L'un a perdu des doigts dans l'exercice de son métier, l'autre a lui aussi été amoché par les conflits, les deux se comprennent dans leur souffrance antérieure et décident de devenir amis... La suite doit rester secrète afin de ne pas trop dévoiler l'intrigue mais ce qui est intéressant c'est qu'à travers cette amitié, ils espèrent faire preuve de résilience afin d'avancer dans la vie mais comme toujours la part sombre de l'âme humaine va l'emporter... C'est un livre vraiment percutant, un chef-d'oeuvre comme "Le joueur d'échecs" dont la langue, la traduction et la thématique éblouissent...

Offrez le PassPremium
Vos 4 sorties culturelles au choix chaque mois pour seulement 24,00 €

Thumb 0c6df09542cde612
Mardi 23 janvier à 20h
Concert « Trio Hélios » au Couvent des Récollets
Partez à la découverte des virtuoses de demain !
RESERVER
Thumb 9fcd863be346793a
Jeudi 7 décembre à 19h
Visite privée de l’exposition Hiroshi Sugimoto
À la galerie Marian Goodman
RESERVER
Thumb 6bc201659abcfc61
Jeudi 30 novembre à 20h
Musique : Dhafer Youssef au Théâtre Romain Rolland
Vous n’avez jamais rien entendu de pareil
RESERVER

À LIRE AUSSI

l-enfant-perdue-elena-ferrante-culturesecrets
LITTERATURE
"L'enfant perdue" d'Elena Ferrante
Le dernier opus de la tétratologie "L'amie prodigieuse"
Après soixante ans d'amitié, deux-mille pages et deux millions de livres vendus en France, Lila et Lena, les deux personnages principaux de la titanesque saga d'Elena Ferrante reviennent une ultime fois en librairie pour clore la tétralogie de "L'amie prodigieuse"... Critique.
cinema-phanthom-thread-paul-thomas-anderson-culturesecrets
CINEMA
"Phantom Thread" de Paul Thomas Anderson
Les films en lice pour les Oscars 2018
C'est officiel, les nominations sont annoncées et la course aux Oscars, lancée. CultureSecrets vous confie ses films favoris jusqu'au jour de la cérémonie sur tapis rouge... Aujourd'hui, coup de projecteur sur le dernier long-métrage de Paul Thomas Anderson, "Phantom Thread" en salles le 14 février...
jean-d-ormesson-litterature-culturesecrets
LITTERATURE
"Et moi, je vis toujours" de Jean d'Ormesson
Testament d'un Immortel
Si Jean d'Ormesson nous a quitté avant Noël, il n'a pas dit son dernier mot. L'Académicien nous laisse en héritage un extraordinaire testament littéraire qui prend la forme d'un roman-monde au titre prophétique "Et moi, je vis toujours"... Critique.