FR
EN
Menu

Dans les secrets du Père Noël

L'art d'inventer Noël

Publié le 21/12/2020

Noël approche et dans quelques jours petits et grands découvriront sous le sapin les cadeaux. Des grands, des petits, certains qui font plaisir et d’autres qu’on finira pas aller échanger en vitesse… Mais, savez-vous d’où vient cette tradition de s’offrir des cadeaux le jour de Noël ? Et, qui est réellement ce gros bonhomme rouge qui s’invite chez nous chaque année ? Comme d’habitude, nous allons vous révéler tous les secrets.


Tout commence par la naissance d’un petit garçon dans une étable à Nazareth. Dès sa naissance, l’Enfant est célébré à travers toute la Judée, comme le fils de Dieu. Ce n’est qu’à partir du IIIe siècle que l’on voit apparaître des personnages qui viennent apporter des cadeaux à l’Enfant, et qu’à partir du VIIIe siècle que l’on fixe leur nombre. Ils seront trois, Melchior, Gaspard et Balthazar. De même, ce n’est qu’au IVe siècle que la date de Noël est fixée au 25 décembre aux alentours du solstice d’hiver, déjà célébré dans certaines cultures (c’est plus pratique). La date bien entendu n’est pas tout à fait exacte, d’après les historiens, Jésus serait né dans les dernières années de règne du roi Érode qui meurt en 4 av. JC. 

 


Banksy, Jesus with shopping bags, 2005

 

Ce serait donc l’origine des premiers cadeaux offerts à Noël, mais pas encore de quoi en faire une tradition… En effet, pendant des années, l'anniversaire du Christ n'est pas une date célébrée et encore moins l'occasion de s'offrir des cadeaux. Pourtant, la date devient symbolique et c’est ainsi par exemple c’est le jour de Nöel que Clovis se fait couronner entre 496 et 506, que Charlemagne est sacré Empereur en l’an 800 ou encore que Guillaume le Conquérant est couronné roi d’Angleterre en 1066. Ainsi pendant des années, de grandes messes sont célébrées le jour de Noël, jour de la nouvelle année, mais on est encore loin du Monsieur barbu sur son traîneau et de Mariah Carey.

 


Messe de Noël, dans les Très Riches Heures du Duc de Berry, Château de Chantilly


 

C’est à partir du XVIe siècle que l’on reprend la tradition germanique d’avoir chez soi un sapin, signe d’une nature toujours vivante malgré l’hiver, à la fois symbole de résistance et de persistance de la vie. Petit à petit, plusieurs sources se mélangent et se confondent pour donner la version que nous connaissons aujourd’hui. Dans le Père Noël on retrouve un peu de Saint Nicolas, qui vient offrir des cadeaux aux enfants qui ont été sages, mais le Père Fouettard est quant à lui totalement abandonné. Avec le protestantisme, on abandonne le culte de ce saint, mais dans l’Amérique nouvellement conquise on retrouve des traces de Sinterklaas (nom du saint en néérlandais) qui devient alors Santa Claus.

 


Portrait de Saint Nicolas de Véroce en Haute Savoie


 

C’est ensuite avec l’émergence d’une nouvelle approche de la famille et du bonheur des enfants initiée en Allemagne par le pasteur Friedrich Schleiermacher et avec l’amélioration générale du niveau de vie, que l’on commence à offrir chaque année aux enfants des cadeaux au moment de cette fête familiale où est encore mise en avant l’histoire de la Sainte Famille. Puis petit à petit la tradition s’est instituée jusqu’à devenir mondialement répandue. Mais une question demeure, comment passons-nous de Saint-Nicolas, habillé comme un évêque, au Père Noël, habillé tout de rouge ? 

 

Pour avoir la réponse, il faut se tourner vers les écrivains et les médias de l’époque qui commencent à en parler de manière plus précise. Ainsi dans les contes pour enfants il est fait mention de ce personnage à partir du début du XIXe siècle. On retrouve même une mention du Père Noël dans un écrit de Georges Sand en 1855. Aussi, le magazine Harper’s Weekly produit ce dessin qui donne à voir le Père Noël arrivant en Amérique sur un traîneau. 

 


Harper’s Weekly, 1868

 

C’est alors le début de cette représentation que nous connaissons si bien. Quant à l’image du Père Noël que nous avons gardé jusqu’à aujourd’hui, elle provient tout bonnement d’une publicité lancée par Coca-Cola en 1931. La boisson étant déjà vendue dans le monde entier, cette publicité ne manquera pas de faire le tour du globe et d’imposer l’image d’un gros bonhomme barbu habillé en rouge dans l’imaginaire collectif.
 


À présent vous savez tout, alors on vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et on espère ne pas vous avoir enlevé toute la magie de Noël ! 


Pour en apprendre davantage sur l'histoire de Noël 

Source Wikipédia 

Noël en 5 oeuvres d'art sur le blog Artsper

 

Article écrit par Quentin Defaut
En couverture : © Ed Wheeler

Offrez la carte culturelle

Thumb d22a07ec6ba4960e
Mercredi 6 novembre à 19h
Soirée privée avec un expert autour de la vente Art Contemporain Africain
PIASA
RESERVER
Thumb ed911f71dc978000
Jeudi 31 octobre à partir de 17h
Musique : Invitation au Pitchfork Music Festival Paris
Grande Halle de la Villette
RESERVER
Thumb ea8dda1b6df89ba3
Jeudi 14 novembre à 18h30
Visite guidée : “Des Effluves et des Oeuvres”
L’exposition contée en odeurs et en couleurs
RESERVER

À LIRE AUSSI

photographie-culturesecrets
Photographie
Votre virée photographique dans Paris
En chair et en os !
CultureSecrets vous propose un cycle dédié à la photographie ! Retrouvez nos visites guidées en partenariat avec Photo Days et nos vidéos rencontres avec le célèbre Gérard Uféras.
culturesecrets-alademande-contenuculturel-images
Web
CultureSecrets à la demande
Vivez la culture quand vous en avez envie
Profitez de notre nouveau service CultureSecrets à la demande pour découvrir nos visites et nos rencontres exclusives. Apprenez la photographie grâce aux conseils de Gérard Uféras, découvrez les coulisses de l'Athénée, ou vivez la vie d'artiste avec le récit du célèbre street-artiste parisien Jordane Saget !
reveillon-cinema-chambord-versailles-arte-culturesecrets-image
Activités
Pour finir l'année en douceur
Restez occupés entre les fêtes
Les repas de Noël terminés, le calme revient et vous avez à nouveau du temps pour quelques activités culturelles ? Nous avons tout prévu !